Benjamin Alunni

TÉnor

EN

English

En

À VENIR

Les milles endormis – adam maor

8 Janvier 2020

Les Théâtre de la Ville de Luxembourg

Luxembourg

16 janvier 2020

Calouste Gulbenkian Foundation

Lisbonne

Portugal

Août 2020

Helsinki Festival  Helsinki

Finlande

Saison 2020 / 2021

La Monnaie I De Munt Bruxelles

Belgique

Cut Glass – hana ajiashvili

19 mars 2020

Cut Glass Hana Ajiashvili

Création Mondiale – Felicja Blumental Festival – Tel Aviv Museum of Art – Israël

Biographie

Mon Histoire

Flûtiste de formation, Benjamin Alunni étudie le chant au Conservatoire National supérieur de musique et de danse de Paris puis intègre la Norwegian Academy of Music d’Oslo.

C’est dans l’univers baroque qu’il fait ses armes en 2007 en rejoignant Christophe Rousset à Ambronay et qu’il retrouve avec Les Talens Lyriques pour des rôles de baryton – Actéon et Les Arts Florissants de Charpentier. Par la suite, Skip Sempé et son ensemble Capriccio Stravagante l’emmènent en tournée dans toute l’Europe.

2011-2012 marquent sa rencontre avec William Christie lors de la reprise d’Atys de Lully – Phantase, puis pour une production de David et Jonathas de Charpentier à Aix-en-Provence, Paris, Caen, Édimbourg et New York.

BIOGRAPHIE

Devenu ténor, il chante dans Les Mamelles de Tirésias de Poulenc au Festival d’Aix-en-Provence et au Théâtre de La Monnaie dans une mise en scène de Ted Huffman et Zack Winokur. Ces années-là, on peut l’entendre dans Der Kaiser von Atlantis de Viktor Ullmann à Dijon où il est réinvité pour L’Orfeo de Monteverdi.

Toujours à Aix-en-Provence, Benjamin Alunni participe à la résidence de mélodies contemporaines de l’Académie du Festival qui lui remet le Prix des Amis du Festival.

Il développe un goût pour la création musicale et l’interdisciplinarité. Ceci le conduit à participer en 2012 à la création de la pièce La Jeune Fille et la Mort du chorégraphe Thomas Lebrun aux côtés du Quatuor Voce au Palais de Chaillot suivie de Lied Ballet en 2014 au Festival d’Avignon. Mais aussi à la création de l’opéra Wonderful Delux de Brice Pauset aux Théâtres de la Ville de Luxembourg et au Festival Operadagen de Rotterdam.

Benjamin Alunni interprète Une voix du monde lors de la création mondiale de The Sleeping Thousand Les Mille Endormis d’Adam Maor au Festival d’Aix-en-Provence 2019. Des reprises sont prévues au Festival d’Helsinki, à la Fondation Gulbenkian de Lisbonne, aux Théâtres de la Ville de Luxembourg et à Bruxelles, au Théâtre de La Monnaie. Toujours dans le domaine de la création, il chantera dans Cut Glass d’Hana Ajiashvili en 2020 à Tel Aviv.

On l’entend dans l’adaptation de La Bohème à l’Opéra-Comique, Bohème, notre jeunesse – Alcindor, mais aussi en concerts avec l’ensemble Spirito.

Benjamin Alunni cultive une curiosité pour la recherche et l’élaboration de nouveaux projets. Par exemple, le programme Confluence{s} consacré aux mélodies françaises du XXe siècle inspirées par les cultures juives – CD publié par Klarthe). Plus récemment, il élabore un programme, Anocher en España, avec le musicologue Stephan Etcharry autour de l’hispanisme dans la mélodie française.

 – Octobre 2019

Biographie

Mon Histoire

Flûtiste de formation, Benjamin Alunni étudie le chant au Conservatoire National supérieur de musique et de danse de Paris puis intègre la Norwegian Academy of Music d’Oslo.

C’est dans l’univers baroque qu’il fait ses armes en 2007 en rejoignant Christophe Rousset à Ambronay et qu’il retrouve avec Les Talens Lyriques pour des rôles de baryton – Actéon et Les Arts Florissants de Charpentier. Par la suite, Skip Sempé et son ensemble Capriccio Stravagante l’emmènent en tournée dans toute l’Europe.

2011-2012 marquent sa rencontre avec William Christie lors de la reprise d’Atys de Lully – Phantase, puis pour une production de David et Jonathas de Charpentier à Aix-en-Provence, Paris, Caen, Édimbourg et New York.

 

BIOGRAPHIE

Devenu ténor, il chante dans Les Mamelles de Tirésias de Poulenc au Festival d’Aix-en-Provence et au Théâtre de La Monnaie dans une mise en scène de Ted Huffman et Zack Winokur. Ces années-là, on peut l’entendre dans Der Kaiser von Atlantis de Viktor Ullmann à Dijon où il est réinvité pour L’Orfeo de Monteverdi.

Toujours à Aix-en-Provence, Benjamin Alunni participe à la résidence de mélodies contemporaines de l’Académie du Festival qui lui remet le Prix des Amis du Festival.

Il développe un goût pour la création musicale et l’interdisciplinarité. Ceci le conduit à participer en 2012 à la création de la pièce La Jeune Fille et la Mort du chorégraphe Thomas Lebrun aux côtés du Quatuor Voce au Palais de Chaillot suivie de Lied Ballet en 2014 au Festival d’Avignon. Mais aussi à la création de l’opéra Wonderful Delux de Brice Pauset aux Théâtres de la Ville de Luxembourg et au Festival Operadagen de Rotterdam.

Benjamin Alunni interprète Une voix du monde lors de la création mondiale de The Sleeping Thousand Les Mille Endormis d’Adam Maor au Festival d’Aix-en-Provence 2019. Des reprises sont prévues au Festival d’Helsinki, à la Fondation Gulbenkian de Lisbonne, aux Théâtres de la Ville de Luxembourg et à Bruxelles, au Théâtre de La Monnaie. Toujours dans le domaine de la création, il chantera dans Cut Glass d’Hana Ajiashvili en 2020 à Tel Aviv.

On l’entend dans l’adaptation de La Bohème à l’Opéra-Comique, Bohème, notre jeunesse – Alcindor, mais aussi en concerts avec l’ensemble Spirito.

Benjamin Alunni cultive une curiosité pour la recherche et l’élaboration de nouveaux projets. Par exemple, le programme Confluence{s} consacré aux mélodies françaises du XXe siècle inspirées par les cultures juives – CD publié par Klarthe). Plus récemment, il élabore un programme, Anocher en España, avec le musicologue Stephan Etcharry autour de l’hispanisme dans la mélodie française.

 – Octobre 2019

Opéra

Quelques souvenirs

LES MILLES ENDORMIS Adam Maor

Compositeur – Adam Maor
Direction musicale – Elena Schwarz
Mise en scène & livret – Yonatan Levy
Ensemble – United Instruments of Lucilin
Réalisation informatique musicale Ircam – Augustin Muller

Création mondiale Festival d’Aix-en-Provence
Calouste Gulbenkian Foundation – Lisbonne
Les Théâtre de la ville de Luxembourg
Helsinki Festival
Théâtre Royal de La Monnaie / De Munt

DER KAISER VON ATLANTIS Viktor Ullmann

Compositeur – Viktor Ullmann
Direction musicale – Mihály Menelaos Zeke

Mise en scène – Benoît Lambert

DAVID ET JONATHAS Marc-Antoine Charpentier

Compositeur – Marc-Antoine Charpentier
Direction musicale – William Christie
Mise en scène – Andreas Homoki
Orchestre – Les Arts Florissants

Festival d’Aix-en-Provence
Opéra Comique
Théâtre de Caen
Brooklyn Academy of Music

ATHYS Jean-Baptiste Lully

Compositeur – Jean-Baptiste Lully
Direction musicale – William Christie
Mise en scène – Jean-Marie Villégier
Chorégraphie – Francine Lancelot & Béatrice Massin
Orchestre – Les Arts Florissants

Opéra Comique
Théâtre de Caen
Opéra royal de Versailles
Opéra de Bordeaux
Brooklyn Academy of Music

L'ORFEO Claudio Monteverdi

Compositeur – Claudio Monteverdi
Direction musicale – Etienne Meyer
Mise en scène – Yves Lenoir
Chorégraphe – Emilie Bregougnon
Orchestre – Les traversées baroques

Opéra de Dijon

WONDERFULL DELUX Brice Pauset

Compositeur & direction musicale – Brice Pauset
Mise en scène – Stéphane Ghislain Roussel
Ensemble – United Instruments of Lucilin

Création mondiale Les théâtres de la ville de Luxembourg
Operadagen Rotterdam

SIRÈNES Federico Gardella

Compositeur – Federico Gardella
Direction musicale – Guillaume Bourgogne
Mise en scène – Jean De Pange
Ensemble – Ensemble Cairn

Fondation Royaumont

“Timbre rond et lumineux. Extraordinaire Benjamin Alunni.”

Le Monde – Marie-Aude Roux

“Le contraste arrive enfin avec les épisodes méditatifs, dont la réelle poésie doit beaucoup à une coloration oriental discrètement distillée. C’est le cas du magnifique solo du ténor Benjamin Alunni […]”

Le Figaro – Christian Merlin

“French tenor Benjamin Alunni accomplished a monumental feat in delivering the huge newspaper account of the stricken children babbling in Arabic with detached cantorial aplomb.”

Operatoday.com – Michael Milenski

“[…] le ténor Benjamin Alunni, chant fluide et timbre fort séduisant.”

Télérama – Sophie Bourdais

En images

Galerie

Quelques instantanés. Un grand merci à l’ensemble des amis, partenaires et photographes qui ont su saisir ces instants. 

live

En vidéos

Festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence 2019
« Soirée Panorama » présentation public de la saison 2019
Extrait de l’opéra Les Mille Endormis ⎪The Sleeping Thousand

Les Mille Endormis I Teaser

Der Kaiser von Atlantis – Opéra de Dijon
Le Bachelier de Salamanque – Albert Roussel

Madrid – Pauline Viardot-Garcia

En image

CD / DVD

CONFLUENCE{S}

Confluence{s} quand mélodie française et cultures juives s’embrassent –  Klarthe Records

Benjamin Alunni – ténor, Marine Thoreau la Salle – piano, Lydia Shelley – Violoncelle

 

Lully - Marais -Muffat

Cappricio Stravagante – Skip Sempe

Paradizo

 

Les maîtres du motets

Sébastien de Brossard & Pierre Bouteiller

Les Arts Florissants – Paul Agnew

 

Pandora’s Box

Pandora’s Box

Paradizo

 

Memorandum XXI

Memorandum XXI – Skip Sempé

Essays & Interviews on Music & Performance.

Paradizo

 

ATHYS I Jean-Baptiste Lully

Les Arts Florissants – Direction : William Christie – Mise en scène : Jean-Marie Villegier

harmonia mundi

Production Opéra Comique 2011

DAVID ET JONATHAS Marc-Antoine Charpentier

Les Arts florissants – Direction : William Christie – Mise en scène : Andreas Homoki

Production Festival d’Aix-en-Provence 2013

Aujourd’hui

Trajectoire

En 2011, je chantais le rôle de Phantase dans la reprise d’Atys de Lully dirigée par William Christie, dans la production mythique de Jean-Marie Villegier qui restera gravée en moi pour longtemps. Depuis, j’ai interprété avec autant de plaisir le répertoire baroque que le contemporain, avec des incursions dans la mélodie, le Lied et la musique de chambre.

Il semble que mon goût pour la recherche, l’élaboration de nouveaux programmes et projets trouvent leurs origines auprès de mes professeurs qui ont éveillé et alimenté sans cesse ma curiosité. Ils ont créé un désir qui s’est traduit par des rencontres avec des acteurs nouveaux, des créateurs, compositeurs, auteurs ou chorégraphes. Au-delà de l’interprétation, ma recherche artistique s’inscrit dans le processus de création quand cela se présente, ainsi les représentations des Mille Endormis au Festival d’Aix-en-Provence au mois de juillet 2019. 

Pour résumer ma carrière aujourd’hui, je dirais que la diversité est ce qui nourrit mon désir artistique.

Projet / Récital

Musique de chambre

CONFLUENCE{S}

Quand mélodie française et cultures juives s’embrassent

Le projet Confluence{s} explore de façon inédite différentes facettes des cultures juives à travers la mélodie française. Ce récital pour ténor, piano et violoncelle est le fruit d’une recherche autour d’un répertoire méconnu ou inédit, mêlant mélodies folkloriques et traditionnelles, œuvres du répertoire classique et musique contemporaine.

Ces œuvres, chantées en français, hébreu, araméen et yiddish, sont dues autant à des compositeurs célèbres qu’a des auteurs, juifs et non juifs, hommes et femmes, souvent méconnus ou parfois oubliés.

Confluence{s} est une expérimentation, un dialogue en quatre langues entre tradition et modernité, francophonie et judéité. C’est la première fois qu’un programme de récital de mélodies tissé de culture juive est proposé. Le patrimoine musical présenté ici traverse le XXe siècle jusqu’à nos jours.

CONFLUENCE{S}

Quand mélodie française et cultures juives s’embrassent

Le projet Confluence{s} explore de façon inédite différentes facettes des cultures juives à travers la mélodie française. Ce récital pour ténor, piano et violoncelle est le fruit d’une recherche autour d’un répertoire méconnu ou inédit, mêlant mélodies folkloriques et traditionnelles, œuvres du répertoire classique et musique contemporaine.

Ces œuvres, chantées en français, hébreu, araméen et yiddish, sont dues autant à des compositeurs célèbres qu’a des auteurs, juifs et non juifs, hommes et femmes, souvent méconnus ou parfois oubliés.

Confluence{s} est une expérimentation, un dialogue en quatre langues entre tradition et modernité, francophonie et judéité. C’est la première fois qu’un programme de récital de mélodies tissé de culture juive est proposé. Le patrimoine musical présenté ici traverse le XXe siècle jusqu’à nos jours.

 

Anochecer en España

Une soirée en Espagne

« Cet Anochecer en España – cette soirée en Espagne – est riche de promesses de voyages tras los montes, vers les sortilèges et les mythes éternels du pays de Don Quichotte – le poétique rêveur idéaliste –, de Don Juan – l’infatigable séducteur qui se brûle lui- même de vivre trop intensément sa vie de plaisirs et d’opposition à l’ordre établi – ou encore de Carmen – la cigarière andalouse rebelle, figure de proue de la femme émancipée –, mais aussi vers le soleil, la chaleur, la lumière, le passé révolu qui n’en finit pourtant plus de revivre à travers les us et coutumes ancestraux qui se perpétuent dans les costumes, les fêtes, les chants et les danses – véritable ciment d’un peuple fier et conscient de sa propre vigueur –, vers les régions méridionales qui, baignant les eaux de la Méditerranée, ne tendent pas moins la main à l’Afrique toute proche et à ses envoûtants mystères. […] »

Une soirée en Espagne

Anochecer en España

« Cet Anochecer en España – cette soirée en Espagne – est riche de promesses de voyages tras los montes, vers les sortilèges et les mythes éternels du pays de Don Quichotte – le poétique rêveur idéaliste –, de Don Juan – l’infatigable séducteur qui se brûle lui- même de vivre trop intensément sa vie de plaisirs et d’opposition à l’ordre établi – ou encore de Carmen – la cigarière andalouse rebelle, figure de proue de la femme émancipée –, mais aussi vers le soleil, la chaleur, la lumière, le passé révolu qui n’en finit pourtant plus de revivre à travers les us et coutumes ancestraux qui se perpétuent dans les costumes, les fêtes, les chants et les danses – véritable ciment d’un peuple fier et conscient de sa propre vigueur –, vers les régions méridionales qui, baignant les eaux de la Méditerranée, ne tendent pas moins la main à l’Afrique toute proche et à ses envoûtants mystères. […] »

 

CROSSOVER

Collaborations chorégraphiques

PAR L’OMBRE

Conception I Chorégraphie et

interprétation

Nans Martin, Camille Ollagnier

Composition musicale

Sylvain Ollivier

Collaboration et chant

Benjamin Alunni

lied ballet

Chorégraphie

Thomas Lebrun 

Ténor et propositions musicales

Benjamin Alunni

Piano 

Thomas Besnard

Création Festival d’Avignon 2014 Cloitre des Carmes

Centre Chorégraphique National de Tours – Direction Thomas Lebrun

La jeune fille et la mort

Chorégraphie

Thomas Lebrun

Quatuor Voce I Chant

Benjamin Alunni

Création Palais de Chaillot 2012

Centre Chorégraphique National de Tours – Direction Thomas Lebrun

Biennal de danse de Venise

Programme Agorà

Création les 29 et 30 juin 2013

Place Campo Novo – Venise

Chorégraphie

Thomas Lebrun 

Chant 

Benjamin Alunni

CONTACT

Benjamin Alunni est représenté pour le monde par l’agence Mark Kendall Artist Management

Guy Flechter

        guy.markkendallartists@orange.fr 

        +33 6 83 06 19 85

     info@benjaminalunni.com

contact

Benjamin Alunni est représenté pour le monde par l’agence Mark Kendall Artist Management

Guy Flechter

        guy.markkendallartists@orange.fr 

        +33 6 83 06 19 85

     info@benjaminalunni.com